Un pari réussi pour Norton ! | Norton Abrasifs | France

Un pari réussi pour Norton !

Le saviez-vous ?

 

Les origines de  Norton remontent à une boutique-atelier de poterie dans le  Massachusetts.

En 1873 Frank Norton, le patron de l’entreprise a une drôle d’idée. Il propose à ses employés un pari : est-ce que l’un d’eux pourrait imaginer une meule abrasive plus solide que les meules en pierre qu’ils utilisent ? Effectivement, les meules en pierre naturelles sont pratiques mais peu fiables, d’où le pari de Franck Norton qu’il existe une solution artificielle plus solide.

 Celui qui trouvera la solution remportera un prix : une chope de bière !

 

547

Un des employés relève le défi et c’est gagné !   

Une fois enfourné le mélange de l’argile et de la poudre d’émeri donne une meule vitrifiée qui correspond aux nouvelles attentes de Franck Norton. L'invention est donc par la suite brevetée et commercialisée. 

Malgré la commercialisation, Franck Norton ne croit plus en cette innovation et prend la décision de revendre cette partie de son activité. D’anciens employés encore convaincus s’associent pour reprendre l’activité , c’est la création de : Norton Emery Wheel Company.

Nouveau pari gagné :  Les nouvelles meules sont parfaites pour répondre aux besoins de l’industrie automobile naissante. Elles sont suffisamment précises pour le polissage et la rectification des différentes pièces métalliques.

En quelques décennies la petite usine du Massachussetts devient leader mondial des abrasifs.  A la fin des années 1980, Norton est constitué de quatre divisions : les abrasifs, les céramiques haute performance, les plastiques haute performance et les produits pour le marché de la santé.

 

1 2

 

C'est cet ensemble qui a intéresse Saint-Gobain !

C’est pourquoi en 1990 Norton rejoint le groupe Saint-Gobain qui confirme sa politique de spécialisation dans les matériaux Haute Performance.